Demande d’exclusion de René Vestri de l’UMP :

Quand un sénateur UMP rappelle les turpidudes de Christian Estrosi...

vestri250-2Lors de la réunion du Bureau politique national de l’UMP, le mercredi 7 décembre 2011, Christian Estrosi a réclamé l’exclusion de René Vestri du parti présidentiel. Piqué au vif, le sénateur et maire de Saint-Jean-Cap-Ferrat s’est fendu d’un communiqué de presse en guise de réponse…

Il y rappelle n’avoir jamais demandé « l’éviction de quiconque du Mouvement se réclamant des idéaux du Général de Gaulle ». Il prend ensuite l’exemple du maire de maire qu’il illustre par d’utiles rappels :

« Concernant plus spécialement M. Estrosi, René Vestri lui a toujours reconnu le droit de défendre et de représenter le Rassemblement puis le Mouvement, même à l’époque où ce dernier était mis en cause dans des affaires pouvant porter atteinte à l’image de la formation politique qu’il sert.

Par exemple, quand il fut mis en cause dans une affaire de détournement de subvention du Conseil général pour le Golf de Nice en 1991.

Ou quand il lui fût reproché la gestion défectueuse d’une association “Nice Promo Sport” par l’ancien sénateur-maire RPR de Nice en 1992.

Ou encore quand son élection de député fut invalidée en 1993 par la plus haute juridiction française, le Conseil constitutionnel, pour financement illégal de sa campagne électorale législative à Nice. Cela n’était jamais arrivé avant et n’est plus jamais arrivé après, dans l’histoire parlementaire des Alpes-Maritimes.

Ni même antérieurement, quand il fut en butte à des difficultés entrepreneuriales qui l’obligèrent à déposer deux fois le bilan de ses sociétés avec d’importants passifs sociaux et fiscaux.

De même quand il fut redressé par l’administration fiscale (dirigée alors par un de nos meilleurs représentants), laquelle, rejetant tous ses arguments, lui avait seulement offert de “substituer aux pénalités pour manœuvres frauduleuses les majorations pour absence de bonne foi”...

Même quand la fédération RPR du début des années 1990 qu’il présidait a été mise sous tutelle des instances nationales devant les déboires qui s’accumulaient sur Christian Estrosi, René Vestri n’a jamais demandé son éviction de la formation politique à laquelle ils appartiennent.

Il ne la demande toujours pas aujourd’hui, par respect du principe de présomption d’innocence, suite à la décision d’un juge d’instruction, cette année, de placer sous le statut de témoin assisté M. Christian Estrosi dans “l’affaire du marché des hélicoptères bombardiers d’eau du SIMS 06”. Comme l’indique l’article 113-1 du code de procédure pénale, le statut de témoin assisté concerne “Toute personne nommément visée par un réquisitoire introductif ou par un réquisitoire supplétif (du Procureur de la République) et à l’encontre duquel il existe des indices rendant vraisemblable qu’il ait pu participer à la commission des infractions dont le juge est saisi”. »

Il n’est pas sûr que le maire de Nice apprécie les talents de biographe (et la mémoire) du facétieux sénateur UMP !

Lire aussi, sur ce site :

- « René Vestri met la pression sur le Préfet ! » (13/09/10)

- « L’UMP ? Ce sont ses parlementaires qui en parlent le mieux… » (27/08/10)


Posté le 8 décembre 2011 par Jean-Christophe Picard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Cap sur 2019
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Ecole Fouont Cauda : satisfaction sur toute la ligne
C’est vraiment dégueulasse
Conseil municipal 23/11/2018 (3) : un insolite épilogue
Conseil municipal 20/11/2018 (2) : le groupe « Radical et Divers Gauche » sur tous les fronts
Conseil Municipal 23/11/2018 (1) : L’enfumage métropolitain
Un peu d’écologie, beaucoup de com…
LEA et pompiers à Carlone : les gestes qui sauvent
Conseil municipal : au feu les pompiers !
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Des voeux NI-NI
Racisme et blasphème : ce n’est pas l’Italie qu’on aime
Se ressourcer dans le 71
Cap sur 2019
Maria et le kiosque à musique : le teaser
MEYER-ZANCA égalent ABRIL-JUGNOT
Ma belle-mère est une star
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Le théâtre 06 dans tous ses états
Le gouvernement penche toujours à droite