Nice / Conseil municipal :

Cafouillage au Conseil

Deuxième conseil municipal de Nice hier depuis l’élection. Ce fût long, très long. De 8 h 30 à presque 20 h, avec une petite interruption d’une heure pour déjeuner.

Et disons-le tout net : l’opposition, tous courants confondus, ne s’est pas toujours montrée à son avantage.

Une évidence pour les élus du Front National qui, ne maîtrisant pas du tout les dossiers, ont passé leur temps à faire des interventions inutilement agressives et sans le moindre intérêt et à refuser de voter, s’abstenir ou voter contre. Contre surtout quand il s’agissait de s’opposer à la politique de la ville dans tous ses aspects. Des élus dans la « bonne » vieille tradition du FN de Jean-Marie qui sont le témoignage vivant que ce parti est resté le même malgré les efforts de sa dirigeante pour essayer de faire croire le contraire.

Une évidence aussi pour l’opposition républicaine lors de la désignation des membres devant faire partie des différentes commissions. Il n’y avait le plus souvent qu’une seule place pour les groupes d’opposition et, faute d’accord entre les quatre élus de la liste Bettati (Mon parti c’est Nice) et les six élus de notre groupe (Un autre avenir pour Nice), c’était le FN, avec ses sept élus, qui se la voyait attribuée.

Ça avait pourtant bien commencé : nous étions tombés d’accord pour désigner un seul candidat à la Commission d’appel d’offres (Benoît Kandel de Mon parti, c’est Nice) et à la Commission de délégation de service public (Christine Dorejo d’Un autre avenir pour Nice). Mais, nous avons un peu été pris de court pour les désignations suivantes. Suite à un gros cafouillage, chacune des listes ayant présenté un candidat pour siéger à Côte d’Azur Habitat, c’est bien évidemment le candidat du FN qui fut élu, au lieu de Paul Cuturello, notre candidat, qui siégeait dans cette instance depuis de nombreuses années. Ce qui n’est certainement pas une bonne nouvelle pour les familles qui aspirent à obtenir un logement social.

Et la même chose s’est reproduite lors de toutes les désignations dans les différents organismes. On peut, selon son bord, attribuer les responsabilités aux uns ou aux autres. Je ne rentrerai pas dans ce petit jeu qui me semble bien futile : ce qui est certain, c’est que nous avons tous été ridicules. Nous aurions dû demander une suspension de séance pour prendre le temps de nous mettre d’accord : nous ne l’avons pas fait.

J’espère que cela nous servira de leçon pour l’avenir. Face à une UMP largement dominatrice et à un FN devenu le premier groupe d’opposition, il ne me paraîtrait pas incongru, tout en respectant nos identités respectives, qu’on puisse s’allier occasionnellement. Chacun de nous est républicain et chacun de nous est dans l’opposition, je ne vois pas où est le problème. La campagne électorale est maintenant derrière nous et nous devons avancer. En tout cas, mandatée par mes amis de Gauche Autrement, c’est à cela que j’œuvrerai dans l’avenir lors de la préparation des conseils municipaux.

Heureusement, il n’y eut pas que cet épisode désastreux durant cette journée et notre groupe a pu témoigner de son investissement en prenant la parole sur différents dossiers. Je suis assez satisfaite du résultat de l’une de mes interventions qui a consisté à demander la création d’une « commission d’évaluation et de contrôle des marchés publics », sur le modèle de celle qui existe depuis plusieurs années au Conseil général des Alpes-Maritimes, qui pourrait être co-présidée par un élu de la majorité et un de l’opposition. Le député-maire m’a répondu positivement, cette demande rejoignant – m’a-t-il dit – l’un de ses projets. Elle sera donc mise en place lors de notre prochaine séance.

Lire aussi :

- Les interventions de Dominique Boy Mottard lors du conseil municipal du 18 avril 2014

Dominique Boy-MottardRetrouver tous les articles de Dominique Boy Mottard sur son blog :

- Dominique Boy Mottard


Posté le 19 avril 2014 par Dominique Boy Mottard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Cap sur 2019
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Ecole Fouont Cauda : satisfaction sur toute la ligne
C’est vraiment dégueulasse
Conseil municipal 23/11/2018 (3) : un insolite épilogue
Conseil municipal 20/11/2018 (2) : le groupe « Radical et Divers Gauche » sur tous les fronts
Conseil Municipal 23/11/2018 (1) : L’enfumage métropolitain
Un peu d’écologie, beaucoup de com…
LEA et pompiers à Carlone : les gestes qui sauvent
Conseil municipal : au feu les pompiers !
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Des voeux NI-NI
Racisme et blasphème : ce n’est pas l’Italie qu’on aime
Se ressourcer dans le 71
Cap sur 2019
Maria et le kiosque à musique : le teaser
MEYER-ZANCA égalent ABRIL-JUGNOT
Ma belle-mère est une star
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Le théâtre 06 dans tous ses états
Le gouvernement penche toujours à droite