Budget 2009 du Conseil général :

Les plus mauvais choix possibles

Le 13 novembre dernier, lors des orientations budgétaires du département pour 2009, le président du conseil général de l’époque, un certain Christian Estrosi, déclarait : « compte tenu de la conjoncture économique et en fonction de l’évolution de nos recettes immobilières, je serai sans doute amené à vous proposer une hausse modérée des taux de la fiscalité directe locale »...

Visiblement, son successeur, Éric Ciotti, n’était pas pressé d’annoncer la nouvelle ! Il a tellement attendu de faire voter le budget que la loi l’a contraint, le 22 janvier 2009, à organiser un deuxième débat d’orientations budgétaires (ce dernier devant, en effet, intervenir moins de deux mois avant le vote du budget). Et il avait tellement peu envie que la nouvelle ne s’ébruite qu’il a choisi de le faire un jour où l’actualité serait particulièrement chargée : ce fût finalement le jour du choix de la ville qui représentera la France pour organiser les Jeux olympiques d’hiver, en 2018 !

Au final, le budget 2009 du Conseil général s’élèvera à 1,43 milliards euros (contre 1,39 milliards d’euros en 2008). La hausse votée a été de 15 % (elle s’ajoute à celle de 15 %, votée par la ville de Nice, et celle de 5 % de la taxe d’assainissement, votée par la Communauté urbaine).

Éric Ciotti, pour son premier budget en tant que président, démontre une capacité à faire les plus mauvais choix possibles qui force le respect... Car augmenter les impôts en période de crise, c’est diminuer un peu plus le pouvoir d’achat des habitants du département !

Le nouveaux président justifie cette mauvaise idée en évoquant la nécessité de financer un « plan de relance d’un montant exceptionnel, concret et efficace » de 400 millions d’euros… Or, les dépenses d’investissements étaient, déjà, de plus de 400 millions d’euros depuis… 2006 ! Elles étaient même de 404 millions d’euros en 2008 !

Le PRG 06 est, pour sa part, en période de crise, plutôt favorable à la réalisation d’économies, notamment sur le superflu…

Le Conseil général aurait pu, par exemple, choisir de se recentrer sur sa principale mission, qui est le social et non, comme l’UMP semble le penser, le financerment des concerts gratuits, de marathons ou de stations de ski en surnombre…

De même, le Conseil général aurait pu cesser d’engloutir des sommes considérables dans le tout-routier - encore 57 millions d’euros pour 2009 ! – alors qu’il faudrait, au contraire, développer les modes de déplacement moins polluants.

Éric Ciotti aurait pu également renoncer à bénéficier de son logement de fonction indécent, au Palais Sarde, et envisager une réduction des frais de bouche de l’ensemble des élus.

Surtout, il aurait pu se résigner à diminuer les dépenses de communication qui atteignent des sommets ! Ainsi, la promotion de la candidature de Nice pour 2018, qui a été prise intégralement en charge par le Conseil général, coûtera aux contribuables près d’un million d’euros...

On le voit, l’augmentation des impôts départementaux servira à une seule et unique chose : ne rien changer !

Lire aussi, sur ce site :

- « Dépenser moins... pour payer plus ! » (11/12/08)

- « Christian Estrosi n’est décidemment pas le Père Noël ! » (12/12/08)

Lire aussi, ailleurs :

- « Pas de crise pour les contribuables azuréens » sur le blog du Ficanas (12/03/09)

- Intervention sur le budget primitif 2009 du Conseil général sur le site de Paul Cuturello (18/03/09)

- « Des Tartares aux Tatars… » sur le blog de Patrick Mottard (19/03/09)

- « Un budget pour le social et la relance » sur le site de Fabien Bénard (24/03/09)


Posté le 18 mars 2009 par Jean-Christophe Picard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Cap sur 2019
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Ecole Fouont Cauda : satisfaction sur toute la ligne
C’est vraiment dégueulasse
Conseil municipal 23/11/2018 (3) : un insolite épilogue
Conseil municipal 20/11/2018 (2) : le groupe « Radical et Divers Gauche » sur tous les fronts
Conseil Municipal 23/11/2018 (1) : L’enfumage métropolitain
Un peu d’écologie, beaucoup de com…
LEA et pompiers à Carlone : les gestes qui sauvent
Conseil municipal : au feu les pompiers !
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Des voeux NI-NI
Racisme et blasphème : ce n’est pas l’Italie qu’on aime
Se ressourcer dans le 71
Cap sur 2019
Maria et le kiosque à musique : le teaser
MEYER-ZANCA égalent ABRIL-JUGNOT
Ma belle-mère est une star
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Le théâtre 06 dans tous ses états
Le gouvernement penche toujours à droite