Régionales / Conférence de presse sur le projet :

Demandez le programme !

Sylvie Gautier, Christine Dorejo, Ladislas Polski, Patrick Allemand, Jean-Christophe Picard et Anne-Julie ClaryPatrick Allemand, aux côtés de Sylvie Gautier, Christine Dorejo, Ladislas Polski, Jean-Christophe Picard (PRG) et Anne-Julie Clary, a présenté le projet de Michel Vauzelle divisé en quatre grandes thématiques : résister, protéger, inventer et rassembler :

RÉSISTER

Pour respecter notre histoire et notre identité nationales, nous devons défendre nos valeurs républicaines lorsqu’elles sont menacées, comme aujourd’hui.

Le déficit public atteint des records historiques, sans que l’on ne sache financer, ni le retour de l’emploi, ni l’avenir de nos retraites. L’impôt baisse pour les plus riches, avec le bouclier fiscal, tandis que le gouvernement invente 23 nouvelles taxes pour les classes moyennes et populaires.

Les libertés reculent sans que n’augmente la sécurité. Les services publics sont partout remis en cause : écoles, hôpitaux, commissariats, tribunaux, bureaux de poste…

Voilà ce qu’inflige Nicolas Sarkozy à la France.

Voilà ce à quoi nous résistons, pour que son représentant régional ne le fasse pas subir encore davantage à notre région.

Résister à la montée du chômage

1. Nous créerons 10.000 emplois par an Avec le Plan régional pour l’emploi, un volume d’investissement de 600 M€ par an, l’aide économique à l’activité des entreprises, le soutien à l’économie sociale et solidaire.

2. Nous accompagnerons chaque année plus de 30.000 jeunes et demandeurs d’emploi par des Contrats d’accès à la qualification. Ils permettront aux demandeurs d’emploi d’accéder à une qualification et à tous les jeunes en situation d’échec scolaire d’acquérir les compétences nécessaires à l’exercice d’un métier.

3. Nous aiderons chaque année plus de 5 000 personnes par des Contrats de continuité professionnelle. Ils aideront les salariés victimes de licenciements dans les périodes de transition vers un nouvel emploi.

Résister à la politique fiscale injuste du gouvernement

4. Nous n’augmenterons pas les impôts régionaux durant leprochain mandat Depuis 4 ans déjà, la Région n’a pas augmenté ses impôts, au contraire du gouvernement et des grandes villes de la région gérées par l’UMP, lesquelles ont toutes augmenté leurs taxes locales de 200 à 400 euros en moyenne par ménage ces dernières années.

Résister à la crise du logement

5. Nous lutterons contre la spéculation et l’augmentation du prix du foncier grâce à l’Etablissement Public Foncier Régional qui interviendra essentiellement dans les zones en tension. Doté de 70 M€ par an, il aidera à la construction de logements sociaux.

6. Nous lancerons un grand plan régional pour la construction de logements pour tous. Le droit au logement doit devenir une réalité. Nous proposerons à l’Etat, aux départements et aux agglomérations, un grand plan régional pour la construction de logements à des prix abordables pour tous, pour mettre fin au scandale du déficit de logements dans notre région. Nous conditionnerons nos aides au respect de la loi SRU.

7. Nous construirons 3000 logements pour les étudiants. La crise du logement frappe d’abord les jeunes et freine leur accès à l’autonomie. Nous les aiderons à se loger, pour mieux réussir dans leurs études, leur épanouissement personnel, leur passage vers la vie active.

Résister à la disparition des services publics et à l’abandon de nos territoires

8. Nous rendrons les études en Institut de formation en soins infirmiers gratuites pour toutes et pour tous. Pour sauver le service public de santé, nous devons obtenir du gouvernement qu’il augmente le nombre de places pour prévoir les remplacements des départs à la retraite massifs des prochaines années.

9. Nous créerons des Maisons régionales de santé pour faire face au manque de médecins dans les quartiers urbains en difficulté et dans les espaces ruraux. L’accès à des soins de qualité est un droit pour chacun. Nous lutterons contre les déserts médicaux, grâce aux Maisons régionales de santé. Nous les complèterons par un service itinérant pour desservir toutes les populations.

10. Nous aménagerons les gares régionales en « lieux de vie » et de services, intégralement accessibles pour les personnes à mobilité réduite. Nous aménagerons de véritables « éco-quartiers » autour d’elles. Les gares régionales seront plus animées, par des services publics et des services marchands de proximité, à destination de nos usagers des Trains express régionaux. Leurs alentours seront repensés, en lien avec les Villes, dans une optique de « mieux vivre » et de développement durable.

11. Nous créerons une organisation régionale d’appui aux communes pour le maintien des services publics de proximité. Nous aiderons, par une assistance technique et budgétaire, les collectivités qui le veulent à gérer elles-mêmes leurs services publics de proximité (eau, énergie…),Nous labelliserons et soutiendrons également des maisons régionales de services publics permettant de lutter contre l’abandon de nos territoires.

PROTÉGER

Protéger, c’est d’abord que chacun se sente lui-même protégé.

Nous en avons besoin, pour soutenir l’activité économique de nos entreprises, pour créer des emplois, pour favoriser des conditions de travail plus dignes, pour renforcer le pouvoir d’achat des familles, pour garantir le droit de tous à une bonne formation et une bonne qualification…

Nous en avons besoin pour permettre un aménagement équilibré, responsable et durable de tous nos territoires, dans leur diversité, des Alpes, au Rhône et à la Méditerranée. Nous en avons besoin pour préserver l’environnement qui nous a été légué par nos parents et que nous voulons transmettre à nos enfants.

Protéger les jeunes en facilitant leur accès à l’autonomie

1. Nous proposerons un « Contrat Autonomie » pour les jeunes. Aide à la mobilité en payant la totalité des transports régionaux et en proposant une aide au financement du permis de conduire ; aide au financement de la mutuelle pour les étudiants boursiers ou en limite de bourse ; un « Pass santé » pour la prévention annuelle en gynécologie, soins dentaires et ophtalmologie ; chéquier ciné-lecturespectacles ; tarification sociale des repas pour les lycéens, apprentis, stagiaires de la formation professionnelle et étudiants.

Nous protéger par la formation tout au long de la vie

2. Nous voulons amener 100% d’une classe d’âge vers l’obtention d’un diplôme et d’un haut niveau de qualification. Toutes les voies sont complémentaires pour concourir à cet objectif. Nous ouvrirons de nouvelles formations et construirons des lycées professionnels et technologiques dans les zones géographiques qui en ont besoin.

3. Sur le modèle de l’Institut régional de formation aux métiers de l’environnement et du développement durable, nous créerons trois Instituts Régionaux de Formation : métiers de l’aide à la personne, métiers du BTP, métiers du spectacle vivant et de l’audiovisuel. Nous poursuivrons ainsi notre développement de l’offre de formation autour de filières porteuses dans notre région, en lien avec les acteurs concernés.

4. Nous ouvrirons des Maisons de la Formation sur l’ensemble du territoire, dont l’Université régionale des métiers sera une composante majeure. Elles accueilleront les organismes de formation et leurs usagers.

5. Nous créerons une Plateforme régionale d’accès numérique aux savoirs pour tous les citoyens. Elle offrira des services en ligne gratuits dans le cadre du service public régional, pour l’apprentissage dans différents domaines, comme les langues vivantes par exemple.

6. Nous doublerons l’aide à l’hébergement, à la restauration et aux transports, à destination des personnes en formation et en priorité des demandeurs d’emploi. Nous faciliterons la vie, l’insertion sociale et l’accès à l’emploi des personnes en formation professionnelle.

7. Nous créerons un véritable statut de l’apprenti et du stagiaire de la formation professionnelle, par une « Carte apprenti » qui ouvrira des droits en matière de logement, de transport, de restauration et d’accès à la culture. Pour que l’apprentissage soit bénéfique pour tous, nous continuerons d’améliorer les conditions de vie et de travail des apprentis. Nous veillerons à la qualité des formations pour lutter contre les ruptures scolaires.

8. Nous accorderons une prime de 1.000 euros aux entreprises dont l’employeur proposera un contrat à durée indéterminée (CDI) à son apprenti. Nous créerons des partenariats avec les entreprises pour que les formations offrent de réels débouchés professionnels, durables et dans de bonnes conditions.

9. Nous proposerons à l’Etat, aux branches professionnelles et aux organismes consulaires d’élaborer un « Plan CFA Avenir ». Le Gouvernement ne soutient pas vraiment l’apprentissage car il ne finance pas la réhabilitation des bâtiments, comme il le devrait. Or nous devons offrir à l’ensemble de nos apprentis des conditions de travail satisfaisantes.

Protéger les habitants par la solidarité régionale

10. Nous lancerons un programme régional de création d’accueils de jour pour les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer, afin de soulager les familles. L’accueil de jour est une solution simple pour « aider les aidants ». Nous soutiendrons leur création sur tout le territoire régional.

11. Pour les personnes handicapées, nous continuerons de décliner dans toutes nos politiques la Charte de Madrid. C’est l’environnement qui doit s’adapter à la personne handicapée et non l’inverse. Nous continuerons dans cet esprit à rendre accessibles toutes nos gares TER, toutes nos liaisons LER, à équiper toutes les salles de spectacle et toutes les plages publiques, et nous poursuivrons la création de places d’hébergement en centres spécialisés.

12. Nous poursuivrons nos efforts de solidarité avec les plus fragiles, en partenariat avec les associations et les collectivités pour l’aide alimentaire et l’hébergement d’urgence. Nous ne nous résignerons pas. Nous lutterons contre l’indifférence face aux grandes inégalités qui déshonorent notre région.

13. Nous créerons une Charte régionale de la lutte contre les discriminations et une mission régionale pour veiller à son application. Elle s’appliquera à toutes nos politiques et à notre propre gestion.

Nous protéger contre les violences

14. Nous augmenterons, dans les transports et les lycées, le nombre d’agents chargés de la prévention et de la sécurité. L’échec de la politique de sécurité de Nicolas Sarkozy est un danger pour tous. Nous fournirons un effort supplémentaire pour assurer la sécurité des lycées, des trains et des gares, par la présence humaine qui est plus efficace que des caméras de vidéosurveillance.

Protéger nos territoires et notre cadre de vie

15. Nous aiderons les communes à protéger l’environnement et la biodiversité. Nous créerons une aide financière à destination des communes rurales pour l’entretien des forêts et la prévention des incendies.

16. Nous continuerons à développer la trame « verte et bleue ». Elle doit protéger nos paysages et notre cadre de vie, du Rhône aux Alpes et jusqu’à la mer.

17. Nous créerons une prime anti carbone régionale pour encourager les citoyens à être eux-mêmes acteurs de la protection de l’environnement. Alors que la taxe-carbone du Gouvernement sanctionne les émissions de carbone, la prime anti-carbone régionale récompensera les citoyens qui réduisent leurs émissions. La carte Région Eco’Logic que nous créerons, ouvrira des droits pour chaque geste éco-citoyen : abonnement TER, équipement et aménagement de son domicile pour économiser de l’énergie, achat de produits alimentaires locaux.

18. Nous amplifierons notre politique de prévention des risques majeurs. Nous serons toujours aux côtés des communes et des populations pour les protéger des risques naturels.

19. Nous élaborerons un « Plan littoral méditerranéen » pour la prévention de toutes les pollutions et la préservation de la Mer Méditerranée. Ce « Plan littoral méditerranéen » permettra de protéger notre environnement marin et la biodiversité qu’il abrite, pour l’ensemble du littoral français et en accord avec Monaco, l’Italie et l’Espagne.

20. Nous construirons, avec les acteurs de la montagne, un Schéma régional d’aménagement et de développement durable du massif alpin. Nous prendrons en compte les spécificités d’aménagement et de développement du massif.

21. Nous créerons 5 nouveaux Parcs Naturels Régionaux. Nous construirons un réseau des espaces naturels protégés. Nous poursuivrons la démarche engagée autour des 5 Parcs naturels régionaux et créerons 5 nouveaux espaces protégés : Ventoux, Baronnies, Préalpes d’Azur, Sainte Baume et Massif des Maures.

INVENTER

Inventer, c’est rêver notre avenir et nous donner les moyens de le réaliser ensemble.

Nous devons continuer à innover pour une économie compétitive et humaine, une agriculture belle et saine, un territoire attractif.

Nous devons promouvoir des modes de déplacement, plus simples, plus agréables, plus écologiques… et moins chers.

Nous devons inventer une société nouvelle, celle du développement durable.

Inventer une économie rentable et durable

1. Nous consacrerons 50 M€ chaque année pour la recherche, l’innovation et l’enseignement supérieur. La recherche d’aujourd’hui crée les emplois et la société de demain. Les investissements régionaux pour l’avenir seront encore renforcés.

2. Nous continuerons à favoriser la mise en réseau des entreprises, avec le développement des Pôles régionaux d’innovation et de développement économique solidaire. Nous favoriserons une logique de coopération entre nos petites et moyennes entreprises et les acteurs de la recherche et l’innovation, au bénéfice de la création d’emplois.

3. Nous créerons un Fonds régional d’investissement solidaire, financé par les citoyens qui le souhaitent et contrôlé par eux, pour entrer au capital d’entreprises régionales. Chaque citoyen pourra apporter sa pierre à l’édifice de l’économie régionale, en alimentant un Fonds régional d’investissement solidaire, étroitement contrôlé, qui permettra d’entrer au capital des entreprises souhaitant financer leur développement.

4. Nous aiderons les salariés à reprendre l’entreprise au sein de laquelle ils travaillent, lorsque celle-ci est en difficulté et qu’ils peuvent la sauver. Nous continuerons à soutenir la création, la transmission et le développement des entreprises. L’activité des entreprises est la première condition de notredéveloppement économique et social : nous voulons créer des emplois.

5. Nous imposerons le maintien de l’emploi et de conditions de travail dignes dans chaque entreprise aidée. Le remboursement des aides régionales sera exigé en cas de non-respect des engagements pris en matière d’emploi.

6. Nous soutiendrons le tourisme durable et solidaire, par la formation de salariés spécialisés et par la valorisation du tourisme social. Les partenaires du tourisme durable et solidaire bénéficieront de la prime anti-carbone régionale, qui ouvrira droit à des réductions grâce à la carte Eco-Logic.

Inventer une agriculture raisonnable

7. Nous défendrons un programme d’aide à l’installation des jeunes agriculteurs et de maintien d’une agriculture paysanne. L’agriculture fait partie de l’identité régionale, de notre histoire et de nos paysages, autant que de notre économie. Nous continuerons à la soutenir.

8. Nous créerons un label des produits agricoles régionaux et un label des produits agricoles régionaux biologiques. Ces produits seront intégrés dans le système la prime anti-carbone régionale. Ils ouvriront droit à des réductions grâce à la carte Eco-Logic.

Inventer la nouvelle société du numérique pour tous

9. Nous proposerons un cartable numérique avec un ordinateur portable éducatif pour tous les lycéens, en fonction du niveau de ressources des familles, en plus des livres scolaires et du premier équipement que nous finançons déjà pour chaque lycéen et apprenti. Il permettra de lutter contre la fracture numérique et de donner les mêmes chances de réussite à toutes et à tous.

Inventer un service public régional de transport

10. Nous fixerons le prix maximum des abonnements domicile travail à 1€ par trajet pour les salariés. Nous nous engagerons à payer les déplacements en TER pour les lycéens, les apprentis, les stagiaires de la formation professionnelle, les étudiants et les bénéficiaires de la Carte solidarité. Le service public régional de transport sera payé par la Région pour les jeunes et les plus démunis. Pour les classes moyennes, son coût sera largement abaissé, afin de leur permettre de prendre le train plutôt que la voiture pour se rendre au travail.

11. Nous soutiendrons le prolongement de la ligne TGV Méditerranée vers Nice et l’Italie, ainsi que la liaison Marseille-Turin par le Val de Durance et le tunnel ferroviaire sous le Montgenèvre. Nous sommes prêts à participer au financement de ces grands projets essentiels pour désenclaver notre région et en faire le centre de l’arc méditerranéen, quand le gouvernement se décidera à les faire.

12. Nous investirons massivement pour le développement des lignes ferroviaires et la réouverture de nouvelles dessertes. Nous créerons la troisième voie pour Marseille-Aubagne et Antibes-Nice. Nous renforcerons les dessertes de Hyères et de Grasse, la liaison Nice-Breil. Nous créerons un véritable RER niçois pour la Plaine du Var. Nous procéderons à la réouverture d’Avignon-Carpentras, de Carnoules-Gardanne et de Digne-Saint Auban, d’Aubagne-Valdonne et d’Aix-Rognac.

13. Nous financerons les grands projets routiers et investirons 150 M€ pour la sécurité des principales routes nationales et départementales. Nous défendrons le désenclavement routier de tous nos territoires et de notre massif : L2 à Marseille ; les tubes à Toulon ; A51 et A585 dans les Alpes ; Tunnel de Tende ; LEO à Avignon ; contournement d’Arles ; desserte de Fos ; sécurisation des routes de montagne.

14. Nous financerons 500 km de pistes cyclables, vélo-routes et voies vertes. Nous encouragerons et aiderons toutes les initiatives favorisant les déplacements doux et propres.

15. Nous poursuivrons, avec l’ensemble des acteurs concernés le développement du Grand Port de Marseille. Nous n’oublierons pas l’équilibre territorial assuré par les autres ports maritimes de la région. Nous inciterons au développement du trafic de marchandises par les ports fluviaux.

Inventer un territoire plus équilibré et mieux aménagé

16. Nous continuerons à proposer aux grandes villes des Contrats de développement, comme nous l’avons fait avec les Communautés urbaines et d’agglomération de Nice, Aix-en-Provence, Cannes, Antibes-Sophia-Antipolis et Pôle Azur Provence. Notre aide favorisera les transports, le développement économique, le logement et l’environnement.

17. Nous proposerons aux communautés de communes un programme d’aménagement solidaire pour les villes et villages ruraux. Ce programme renforcera les actions d’équipement urbain au service des populations.

Inventer des lycées de demain

18. Nous porterons un plan d’investissement d’1,5 milliard d’euros pour participer, dans le cadre de nos compétences, au service public d’éducation et de formation initiale. Nous continuerons à rénover les établissements et à construire de nouveaux lycées et internats partout où les évolutions démographiques le nécessiteront.

19. Nous généraliserons le Plan d’équipement en panneaux solaires à l’ensemble des lycées de Provence-Alpes-Côte d’Azur. Nous continuerons à faire de nos lycées des établissements éco-responsables exemplaires.

20. Nous continuerons à augmenter le nombre de femmes et d’hommes qui assurent l’accueil et la sécurité dans nos établissements. Nous continuerons à placer la dimension humaine, assurée par l’ensemble de la communauté pédagogique, au coeur de notre politique d’éducation et de respect de la jeunesse, en nous appuyant sur nos agents régionaux des lycées, nos agents de maintenance informatique et les coordonnateurs de vie lycéenne que nous mettrons en place.

21. Nous créerons des laboratoires de langues dans les lycées. Pour favoriser l’apprentissage des langues étrangères, nous équiperons les lycées de laboratoires de langues, en même temps que nous continuerons à les doter d’équipements culturels et sportifs.

Inventer une région durable

22. Nous conditionnerons le montant de chaque aide apportée par la Région à des critères stricts de respect de l’environnement. Toutes nos aides seront décidées et évaluées au regard de leur impact économique, social et environnemental.

23. Nous nous engageons à réduire nos émissions de carbone de 40% d’ici 2020. Nous irons au-delà des objectifs de Copenhague. Toutes nos actions seront évaluées au regard de leur impact économique, social et environnemental. Nous continuerons à favoriser la construction de bâtiments économes en énergie.

24. Nous créerons un Observatoire de la Biodiversité. Il permettra d’accompagner les acteurs locaux dans leurs projets de développement durable et la mise en oeuvre d’Agendas 21 locaux

25. Nous aiderons à l’installation de 1.000 bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques, et apporterons une prime de 1 000 € pour l’acquisition de véhicules électriques ou hybrides pour les taxis et les véhicules de secours. Le développement de modes de déplacement moins polluants, utilisables et accessibles pour le plus grand nombre, est une nécessité pour concilier notre qualité de vie quotidienne avec la protection de notre environnement.

RASSEMBLER

Rassembler, c’est rapprocher nos différences pour en faire une richesse commune et avancer ensemble vers un même but.

Chacun sera associé aux grands choix de la Région. Nous continuerons à demander à chacun son avis par des concertations permanentes.

Nous renforcerons notre modèle de démocratie de proximité, pour une Région citoyenne et exemplaire.

Rassembler les citoyens régionaux autour d’un projet de développement équilibré

1. Nous organiserons chaque année les États généraux de la Région. Nos États généraux sur les services publics ont permis à 30.000 habitants de notre région de s’exprimer. Nous aurons désormais un rendez vous annuel avec tous les citoyens de Provence-Alpes-Côte d’Azur pour mettre en débat les grandes questions posées par notre avenir et notre communauté de destin.

2. Nous favoriserons le dialogue social en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Nous organiserons chaque année une Conférence régionale des acteurs de la vie économique et sociale. Nous poursuivrons notre démarche de dialogue permanent avec les forces vives de notre territoire, notamment au sein du Conseil économique et social régional

3. Nous organiserons des votations citoyennes régionales. Nous consulterons tous les habitants sur les grands sujets d’intérêt régional.

4. Nous associerons tous les citoyens et usagers à la gestion de nos services publics régionaux. Nous continuerons à réunir les Comités de ligne des trains express régionaux avec les usagers et les cheminots, et les Comités de pilotage des lycées, avec les parents, les élèves et les enseignants.

Rassembler autour du patrimoine et de la culture

5. Nous serons un acteur majeur de Marseille-Provence 2013 : construction du Centre Régional de la Méditerranée (CRM), du Fonds Régional d’Art Contemporain (FRAC) et du Musée des civilisations méditerranéennes (MUCEM). Marseille-Provence, capitale européenne de la culture doit être le succès de Marseille, mais aussi de toute notre région. Le CRM, le FRAC et le MUCEM seront prêts à accueillir les visiteurs du monde entier en 2013.

6. Nous consacrerons 75 M par an à la culture. Nous continuerons à aider les grands festivals, mais aussi les très nombreuses manifestations culturelles de proximité, qui concernent directement les artistes et créateurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur et s’adressent à un public régional. Nous poursuivrons les investissements en faveur des grands équipements culturels de la région (plan patrimoine antique, camp des Milles…)

7. Nous construirons une chaîne du patrimoine pour élabore run Plan régional de valorisation. Provence-Alpes-Côte d’Azur est riche d’un patrimoine culturel et historique sans égal. Nous continuerons à le préserver et à le faire connaître, notamment aux habitants de notre région.

Rassembler autour des associations et des clubs sportifs

8. Nous participerons au financement des licences sportives annuelles dans les clubs. Nous garantirons l’accès de chacun à la discipline sportive de son choix et aiderons ainsi le pouvoir d’achat des familles.

9. Nous améliorerons l’accueil et le suivi des associations, par de nouvelles antennes régionales et un numéro vert, garantissant un suivi personnalisé et une simplification des démarches. Nous développerons la formation des dirigeants et bénévoles associatifs. Les associations jouent un rôle de quasi-service public. Elles seront toujours des partenaires privilégiés de l’action de la Région.

Rassembler nos concitoyens par des démarches citoyennes

10. Nous mettrons en place un Service civique régional pour 1 000 jeunes. Il permettra l’apprentissage de la citoyenneté. Il sensibilisera les jeunes aux valeurs de la République, au développement durable et à la solidarité entre les générations.

Rassembler Provence-Alpes-Côte d’Azur et s’ouvrir au reste du monde

11. Nous soutiendrons activement la mise en oeuvre du projet d’Union pour la Méditerranée. Le co-développement des pays du bassin méditerranéen est la seule réponse à l’augmentation de la pauvreté au Sud et des flux migratoires vers le Nord. Nous continuerons à porter de grands projets dans le cadre de l’Union pour la Méditerranée et de la coopération décentralisée, avec toutes les régions du Nord et du Sud.

12. Nous contribuerons à la solidarité internationale, notamment dans les cas de catastrophes naturelles. Comme nous l’avons fait à plusieurs reprises, pour le tsunami en Asie du sud-est en 2004 ou Haïti en 2010, nous apporterons notre aide aux populations sinistrées dans le monde.

13. Avec nos partenaires de l’Eurorégion Alpes-Méditerranée, nous continuerons à nous faire mieux entendre par l’Union européenne, qui ne doit pas négliger le Sud. Nous défendrons nos intérêts communs à Bruxelles comme à Paris.

Lire aussi, ailleurs :

- La version longue du projet

À visiter :

- Michel Vauzelle 2010


Posté le 25 février 2010 par Jean-Christophe Picard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Cap sur 2019
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Ecole Fouont Cauda : satisfaction sur toute la ligne
C’est vraiment dégueulasse
Conseil municipal 23/11/2018 (3) : un insolite épilogue
Conseil municipal 20/11/2018 (2) : le groupe « Radical et Divers Gauche » sur tous les fronts
Conseil Municipal 23/11/2018 (1) : L’enfumage métropolitain
Un peu d’écologie, beaucoup de com…
LEA et pompiers à Carlone : les gestes qui sauvent
Conseil municipal : au feu les pompiers !
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Des voeux NI-NI
Racisme et blasphème : ce n’est pas l’Italie qu’on aime
Se ressourcer dans le 71
Cap sur 2019
Maria et le kiosque à musique : le teaser
MEYER-ZANCA égalent ABRIL-JUGNOT
Ma belle-mère est une star
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Le théâtre 06 dans tous ses états
Le gouvernement penche toujours à droite