Coups de gueule de Lionel Lucas et de René Vestri :

L’UMP ? Ce sont ses parlementaires qui en parlent le mieux…

René VestriL’UMP ? Ce sont ses parlementaires qui en parlent le mieux…

Ainsi, Lionel Lucas qualifie de « petit arrangement entre amis » l’accord en passe d’être conclu entre Jacques Chirac et Bertrand Delanoë visant à interrompre la procédure judiciaire sur les emplois municipaux supposés fictifs d’avant 1995…

Pour le député UMP, « cet “arrangement” est très étonnant dans la mesure où il atténue singulièrement la position moralisatrice des socialistes de la Mairie de Paris de la même manière qu’il accrédite l’idée que l’ancien Président est bien coupable… […] Une mise au point rapide de la part des responsables de l’UMP est nécessaire et indispensable. »

Mais c’est le sénateur René Vestri qui a sorti le plus gros bazooka ! [1]

Il accuse Éric Ciotti de couper les subventions aux communes du canton dont il es le conseiller général : « Ce canton est “ostracisé” par le président du Conseil général. Il faut que cela cesse. […] M. Ciotti a décidé de punir les habitants du pays des trois corniches, comme j’aime à désigner mes concitoyens, parce qu’il n’a toujours pas digéré mon succès aux sénatoriales et ma liberté de parole. Un exemple : pas un euro, je dis bien pas un euro de subvention du Conseil général pour l’école maternelle de Villefranche-sur-Mer. [...] Autre paradoxe : le stade intercommunal de Beaulieu/St-Jean ne bénéficie d’aucune subvention et, depuis deux ans, la construction du gymnase de Beaulieu n’est plus prise en charge par le Conseil général, pénalisant ainsi le lycée de la commune. […] Quand les maires du canton investissent dans la sécurité de leurs concitoyens en vidéo-protection en 2009 et 2010, le Conseil général n’est pas à leurs côtés. »

Il faut dire que le sénateur n’a pas sa langue dans sa poche et fait feu de tout bois contre le président du conseil général...

En préambule, il épingle le « budget de la communication et surtout de la publicité accordée aux journaux, où l’on voit chaque jour la photo d’Éric Ciotti, [qui] a augmenté de 250 000 euros en 2009  ! »

Il poursuit en expliquant pourquoi il dérange tant : « J’ai demandé [...] des dossiers pour les étudier notamment celui du fort de la Revère à Eze. Des dizaines de milliers d’euros dépensés en études dont on refuse de me communiquer les résultats. »

Même chose pour les Balcons du Mercantour : « Je me suis opposé à ce que le conseil général plaide coupable en tant que personne morale. Cela reviendrait à dire que vous, moi, votre voisine, les agents du Conseil général, bref, tous les contribuables de notre département devront payer des amendes et des dommages et intérêts civils, alors que nous ne sommes coupables de rien ! On ne doit pas faire payer à l’ensemble de la population du département une décision revendiquée par Christian Estrosi, l’ancien président du conseil général. Décision qui s’est révélée malheureuse. »

Au final, René Vestri est tellement remonté contre Éric Ciotti qu’il envisage sérieusement de se présenter contre lui aux prochaines élections législatives ! Osera-t-il demander l’investiture UMP ?

Note :

[1] Dans une interview accordé au Petit Niçois, dans son édition du 27 août 2010.


Posté le 27 août 2010 par Jean-Christophe Picard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Cap sur 2019
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Ecole Fouont Cauda : satisfaction sur toute la ligne
C’est vraiment dégueulasse
Conseil municipal 23/11/2018 (3) : un insolite épilogue
Conseil municipal 20/11/2018 (2) : le groupe « Radical et Divers Gauche » sur tous les fronts
Conseil Municipal 23/11/2018 (1) : L’enfumage métropolitain
Un peu d’écologie, beaucoup de com…
LEA et pompiers à Carlone : les gestes qui sauvent
Conseil municipal : au feu les pompiers !
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Des voeux NI-NI
Racisme et blasphème : ce n’est pas l’Italie qu’on aime
Se ressourcer dans le 71
Cap sur 2019
Maria et le kiosque à musique : le teaser
MEYER-ZANCA égalent ABRIL-JUGNOT
Ma belle-mère est une star
Conseil métropolitain : queue de comète des gilets jaunes
Le théâtre 06 dans tous ses états
Le gouvernement penche toujours à droite