Mosquée / aquisition du 10 rue Hancy, à Nice :

Une mauvaise affaire pour la ville, une mauvaise nouvelle pour la Laïcité

Le conseil municipal du 3 février 2006 a décidé – à l’unanimité ! – d’acquérir l’immeuble situé au 10 rue Hancy…

Il convient, tout d’abord, de remarquer que la délibération adoptant cette décision est particulièrement hypocrite : elle omet de préciser que l’association musulmane Moubarak projetait d’acheter ce bâtiment pur y créer une mosquée. Cet oubli, qui méconnaît le droit élémentaire des conseillers municipaux à avoir une information complète, est de nature à vicier leur vote… En outre, l’objectif affiché de la municipalité – y installer des bureaux – n’est pas crédible au regard de son projet de méga-mairie qui vise à regrouper les services municipaux. Il semblerait plutôt que le but recherché soit, au mépris du principe de Laïcité, d’empêcher l’édification d’une moquée à cet endroit…

Cette hypothèse se trouve confortée par le prix d’acquisition clairement surévalué : 2 050 000 €. Pour justifier ce montant, la ville fait, tout d’abord, référence au « prix du marché immobilier actuel » alors que celui-ci a été estimé par les services des domaines, le 4 novembre 2005, à 1 640 000 €, soit 25 % de moins que le prix accepté par la ville ! La deuxième raison avancée est particulièrement inepte : elle invoque « les efforts consentis par les propriétaires par-rapport à leur prétention initiale »… On croit rêver ! Cette offre généreuse n’avait-elle pas plutôt vocation à court-circuiter l’offre de la communauté musulmane ? C’est d’ailleurs ce que pense le président de l’association Moubarak pour qui « la ville a fait une surenchère pour nous écarter ». Quoiqu’il en soit, ce dépassement notable de l’estimation des services fiscaux pourrait constituer une erreur manifeste d’appréciation.

Pour toutes ces raisons, nous émettons des doutes sur la légalité de cette délibération. Aussi, nous saisissons, ce jour, le préfet des Alpes-Maritimes pour lui demander de la faire annuler.


Posté le 20 février 2006 par Jean-Christophe Picard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
"Mandelieu la Napoule Autrement"
Changeons cette politique !
Vous demandez l'immunité ? Cadeau !
Accessibilité.....Pas un devoir, une évidence !
Le roi et sa cour !
Les radicaux de gauche reçoivent le Secretaire d'état aux sport.
La dictature sans limite !
Toujours presents !
Mes chers amis, la liste « Mandelieu la Napoule...
On se bouge cette lette devrait partir a la...
Dominique Boy Mottard
Appliquer la loi pour éviter les dérives
Le PRG fait gagner la gauche
La roche, toujours
De l’Arenas au jardin Albert 1er en passant par la villa Masséna
Mini groupe, maxi boulot !
Mini groupe, maxi boulot !
Europe, Sarkozy, rythmes scolaires, en quelques mots…
Europe, Sarkozy, rythmes scolaires, en quelques mots…
Jules et Émilie
Jules et Émilie
Jean-Christophe Picard
FRANCE / « Le contrat de partenariat est une bombe à retardement budgétaire »
FRANCE / Nomination de Jacques Toubon : je suis écœuré !
NICE / Comité d’éthique : l'indépendance selon Christian Estrosi
NICE / Suspension de l'arrêté anti-drapeaux étrangers : et de trois !
NICE / Un emprunt toxique facétieux
ALPES-MARITIMES / Grand électeur !
NICE / Marie-Christine Arnautu, une conseillère municipale qui manque d’adresse
NICE / Les radicaux de gauche des Alpes-Maritimes reçoivent Thierry Braillard
FRANCE / Européennes : un message à entendre
NICE / Pourquoi les radicaux de gauche ont quitté la réunion de soutien à Vincent Peillon
Parti Radical de Gauche
A noter !
La laïcité doit demeurer le bouclier de la République contre les violences communautaires.
La ministre Sylvia Pinel a présenté un projet de loi ratifiant l'ordonnance du 20/02/2014 pour développer le logement intermédiaire
La nouvelle carte des régions - Les députés PRG ne voteront pas le texte "en l'état actuel"
Sénatoriales 2014
Avançons vers une agriculture humaniste, responsable et citoyenne !
Le ministre Thierry Braillard " La lutte contre le dopage : l'affaire de tous"
Journal Radical 610
Bulletin 610
Thierry Mandon affiche sans ambages la volonté recentralisatrice de l'Etat et tourne ainsi le dos aux lois de décentralisation votées par les radicaux de gauche.
Patrick Mottard
Jean-Michel Othoniel 1 – Jaume Plensa 0
Le chevreuil de la clairière des fusillés
Camille, Léa, Maeva, Raphaël et les autres…
I.E.S.T.S. : le social au cœur du canton
Hadrien ou l’excellence engagée
Forrest de 5 à 7 (2e partie)
Forrest de 5 à 7 (1re partie)
Mines de rien, le fou a droit de Cité
Epatante E.M.A.C
Apostrophes à La Martre