Collectivités territoriales :

L’insupportable gaspillage de l’argent public

Depuis des années, je dénonce le gaspillage de l’argent public en matière de frais de communication, de réceptions et de voyages [1] [2] [3] [4] [5] [6] [7]. C’est peu dire que mes propos ont rencontré peu d’écho parmi la classe politique locale !

Pourtant, la facture commence à être salée... Dans son rapport sur la situation et les perspectives des finances publiques, publié le 27 juin 2013, la Cour des compte livre, en effet, quelques chiffres éloquents pour l’année 2012 : « le seul poste "publicité, relations publiques" représente une masse financière de plus 1,5 milliard d’euros et celui des déplacements et réceptions plus de 308 millions d’euros » !

Le journal Le Monde vient d’approfondir la question : « les 27 régions françaises ont dépensé 151 millions d’euros pour des actions de communication en 2012 […]. La région Île-de-France y a consacré plus de 18 millions d’euros. Pour les "voyages, missions et déplacements", la région a consommé 700 000 euros, beaucoup moins que Provence-Alpes-Côte d’Azur, qui y a affecté plus de 1,2 million d’euros malgré un budget global plus de deux fois inférieur à celui de la région capitale ».

Les autres collectivités territoriales ne sont pas en reste quand il s’agit de jeter l’argent par les fenêtres. Les départements ont ainsi dépensé 214 millions pour leur communication. Quant aux communes, c’est 923 millions qu’elles ont allègrement englouti pour le même poste… qui s’ajoutent aux 214 millions déboursés par les groupements de communes !

Déjà contestable en temps normal, un tel montant de dépenses aussi peu indispensables devient absolument insupportable en période de crise. Il ne faut pas hésiter à sanctionner, dans les urnes, les élus qui se montrent le moins soucieux de notre argent.

Notes :

[1] Cf. « Le scandale des jumelages » (06/08/13).

[2] Cf. « Qui paye le déplacement ? » (24/05/13).

[3] Cf. « T’en vœux ? » (01/02/12).

[4] Cf. « Les traditionnels gaspillages de la nouvelle année » (10/01/12).

[5] Cf. « Gaspiller autant d’argent, c’est pas classique ! » (20/11/10).

[6] Cf. « Ça commence à faire beaucoup ! » (19/12/08).

[7] Cf. « Invitations indécentes » (23/09/04).


Posté le 12 août 2013 par Jean-Christophe Picard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Joëlle et Gérard
Voyage en terres écossaises (2)
Voyage en terres écossaises (1)
De Sterling à Aberdeen : l’Écosse buissonnière
Photos en Pays de Galles
Soirs d’été en Pays de Galles
Notre voyage en Écosse commence en France
Bourguignon cinq jours, bourguignon toujours !
Un Conseil métropolitain tronqué
Conseil municipal de Nice : du lourd
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Oui, Émilie Arthapignet, on est déjà très vert !
Le Pearl Harbor des pyrales
Jacques Mézard, un ministre radical chez Patoch
Noëlle Perna, marraine le théâtre de l’Eau Vive
La Moneda à Garibaldi
Caravelle Ajaccio-Nice : la vérité est républicaine
La chaîne des mariages
Il faut voir « Guy » le mélancolique
Christine without the queens
Mes contributions littéraires