Poulets Loué :

Pas la peine de faire le coq !

Selon Le Huffington Post [1], Christian Estrosi arrive en 9e position dans le « flop 10 des députés les moins assidus ». Motif : lors des douze derniers mois, « le député UMP des Alpes-Maritimes n’a été présent que 10 semaines et il n’a fait que 3 apparitions en commission » !

Sans doute pour tenter de redorer son blason, Christian Estrosi vient d’annoncer qu’il déposerait, dès la rentrée, une proposition de loi « pour demander à ce que toute publicité qui discrédite l’autorité de l’État et le service public en général soit sanctionnée et interdite ». Le député UMP vise explicitement une campagne d’affichage pour les poulets Loué contribuant, selon lui, « au dénigrement des forces de l’ordre ».

À ce stade, il convient de souligner que les gendarmes ou les policiers sont déjà protégés contre la diffamation et l’insulte. En effet, « la diffamation commise […] envers les cours, les tribunaux, les armées de terre, de mer ou de l’air, les corps constitués et les administrations publiques, sera punie d’une amende de 45 000 € » [2] tandis que « l’injure commise […] envers les corps ou les personnes désignés par les articles 30 et 31 de la présente loi sera punie d’une amende de 12 000 € » [3].

De même, il est également possible de demander le retrait d’une affiche publicitaire « pour faire cesser un trouble manifestement illicite » [4].

Dès lors, doit-on aller plus loin et censurer « toute publicité qui discrédite l’autorité de l’État et le service public en général » ?

Il y a peu de chance que les parlementaires ou les juges se hasardent à aller sur ce terrain. S’ils le faisaient, il faudrait ensuite, en toute logique, interdire les films dénigrant les forces de l’ordre, tels que « Le Gendarme de Saint-Tropez » ou « Les Ripoux ».

Au final, Christian Estrosi a beau bomber le torse face aux poulets Loué, son agitation est vaine. Bref, pas la peine de faire le coq !

Retrouver tous les articles de Jean-Christophe Picard sur son blog :

- Jean-Christophe Picard

Notes :

[1] Article mis en ligne le 5 août 2014.

[2] Cf. article 30 de la loi du 29 juillet 1881.

[3] Cf. article 33 de la loi du 29 juillet 1881.

[4] Cf. article 609 du code de procédure civile.


Posté le 8 août 2014 par Jean-Christophe Picard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Joëlle et Gérard
Voyage en terres écossaises (2)
Voyage en terres écossaises (1)
De Sterling à Aberdeen : l’Écosse buissonnière
Photos en Pays de Galles
Soirs d’été en Pays de Galles
Notre voyage en Écosse commence en France
Bourguignon cinq jours, bourguignon toujours !
Un Conseil métropolitain tronqué
Conseil municipal de Nice : du lourd
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Oui, Émilie Arthapignet, on est déjà très vert !
Le Pearl Harbor des pyrales
Jacques Mézard, un ministre radical chez Patoch
Noëlle Perna, marraine le théâtre de l’Eau Vive
La Moneda à Garibaldi
Caravelle Ajaccio-Nice : la vérité est républicaine
La chaîne des mariages
Il faut voir « Guy » le mélancolique
Christine without the queens
Mes contributions littéraires