Forum « Pour une République moderne » du PRG :

« La démocratie, ce n’est pas seulement une foule qui parle, ce sont aussi des citoyens qui réfléchissent ! »

Patrick Mottard, Chantal Maimon, Jean-Christophe Picard, Dominique Boy Mottard, Jean-Pierre Braganti et Annie BragantiLe PRG a organisé un forum ayant pour thème « Pour une République moderne », les 17, 18 et 19 octobre 2014, à Paris, car, pour reprendre la formule de Guillaume Lacroix, le secrétaire général du PRG, « la démocratie, ce n’est pas seulement une foule qui parle, c’est aussi des citoyens qui réfléchissent ! »

Ces trois journées, découpées en sept tables rondes, ont ainsi permis à près de 400 militants de débattre et d’écouter des personnalités politiques de tout premier plan. Outre les trois membres du Gouvernement PRG (Sylvia Pinel, Annick Girardin et Thierry Braillard), de nombreuses personnalités extérieures ont pris la parole : Corinne Lepage, Rama Yade, Christian Taubira, Manuel Valls...

Le PRG 06 était dignement représenté avec Jean-Christophe Picard, Chantal Maimon, Dominique Boy Mottard, Patrick Mottard, Jean-Pierre Braganti et Annie Braganti. Outre les cinq contributions proposées par la fédération des Alpes-Maritimes, Patrick Mottard et Jean-Christophe Picard sont intervenus lors du débat sur le changement de République :

- Pour Patrick Mottard : « En France, comme en Europe, un régime présidentiel est impossible. Nous ne sommes pas aux USA (ou d’ailleurs le système fonctionne assez mal). Nous devons résolument nous inspirer de nos voisins européens en initiant un véritable régime parlementaire avec une séparation souple des pouvoirs. Ce régime parlementaire peut parfaitement être dualiste avec un Président élu au suffrage universel qui aurait un rôle d’arbitre redéfini (un intervenant suggérant qu’il s’occupe du long terme et de la prospective). [1] »

- Jean-Christophe Picard a plaidé, lui, pour un retour à la Ve République telle qu’elle était prévue, en 1958 : « On pourrait plus simplement revenir à la Ve République originelle, avec un Président de la République qui arbitre et un Premier Ministre qui gouverne ! Pour cela, pas besoin de changer de République puisque c’est ce qui est déjà écrit dans notre Constitution ! Pour revenir à cette saine répartition des rôles, il suffirait d’organiser, le même jour, l’élection présidentielle et les élections législatives. Ainsi, le programme qui serait présenté aux électeurs ne serait pas seulement celui du candidat à la Présidence de la République et, en cas de victoire, la légitimité du pouvoir exécutif serait naturellement partagée. [2] »

Manuel Valls, Patrick Mottard et Jean-Christophe PicardÀ l’issue de ces trois journées studieuses, Jean-Michel Baylet, le président national du PRG, a fait une conclusion adressée au Premier Ministre, Manuel Valls. Après l’avoir remercié de sa présence, il a rappelé la loyauté et la détermination de tous les radicaux de gauche : « Si nous avons consolidé ces jours-ci, au prix d’une clarification et d’un pacte, l’alliance entre radicaux et socialistes, nous ne représentons pas la totalité des forces progressistes. Pourtant au risque de surprendre, je dirai que je ne crois guère aux velléités d’indépendance des uns et des autres. Comme il arrive après tous les débordements, le fleuve de gauche rentrera dans son lit, inévitablement. […] Car il y a, dans toutes ces formes d’opposition interne à la gauche, le clapotis des ambitions personnelles. Il ne m’intéresse pas. Il y a aussi le choix tactique de la terre brûlée ; c’était, je le rappelle, le choix de Vercingétorix avant la bataille d’Alésia. Et le résultat est toujours le même : on ne peut pas gagner en affaiblissant sa famille. Malgré les incitations à la résignation, les pronostics à peine voilés d’une défaite de la gauche en 2017, le choix absurde de sauter dans le vide pour mieux rebondir, malgré tous les calculs de ceux qui croient comploter en faveur de l’inéluctable, je te le dis, cher Manuel, nous t’accompagnerons dans ton travail de réforme car les radicaux, eux, ne sont pas résignés. Nous croyons que la confiance reviendra et, en 2017, à la présidentielle comme aux législatives, nous voulons gagner ! »

Lire aussi, ailleurs :

- «  La radicale réforme de Christiane Taubira », sur le blog de Dominique Boy Mottard (20/10/14)

- Discours intégral de Jean-Michel Baylet, sur le site du PRG (19/10/14)

Notes :

[1] Cf. « WE radicalement radical », sur le blog de Patrick Mottard (20/10/14).

[2] Cf « Revenir à la Ve République originelle », sur le blog de Jean-Christophe Picard (20/10/14).


Posté le 19 octobre 2014 par PRG 06
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Marion et Franck
Extrême droite à Nice le 1er Mai : non à la provocation, non à la récupération
Les 100 ans de Marie-Dominique
Signature du « contrat de maîtrise de la dépense locale » au Conseil municipal de Nice
Conseil métropolitain agité, Président zen
Création d’une taxe foncière à Nice Côte d’Azur
Métropole NCA, Ville de Nice : 48 heures au front
Vœux 2018 à Cyrille Besset
Bonne année 2018
Le Noël d’AMICA
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Maria et le kiosque à musique : le livre
La tente salafiste de Vallauris
FESTIVAL (10) : Un palmarès épatant
Festival (9) : 12 300 marches environ… en attendant le palmarès
Festival (8) : Affreux, sale et gentil, puis Beau, propre et méchant…
La jeunesse du 06 en Résistance
FESTIVAL (7) : Le triomphe de Stéphane Brizé et Vincent Lindon
Festival (6) : Une famille formidable
Festival (5): Résistances de femmes en terre d’Islam
FESTIVAL (4) : En attendant Godard, nous eûmes Qiao…