Hommage national :

70 ans après : l’occasion était importante

Je trouve assez surréaliste l’attitude de certains de mes compatriotes par rapport au drapeau tricolore. Pourquoi faut-il que la simple idée d’arborer ce symbole dans une circonstance où notre Nation est si durement atteinte pose problème à certains ?

Et quand je dis à certains, je ne pense pas à quelques personnes de mauvaise foi qui ne digèrent pas que la proposition soit venue de François Hollande, notamment à l’extrême droite qui aurait bien voulu continuer à confisquer notre drapeau. Il n’est d’ailleurs pas impossible que cette considération n’ait pas été étrangère à la proposition du Président. Et alors ?

Non, je pense surtout aux gens de gauche – dont certains que je connais bien – qui continuent à être tellement frileux par rapport au bleu-blanc-rouge. Comme si ça allait faire d’eux des nationalistes réacs. Du coup, ils tentent, souvent fort maladroitement, de mettre en avant – sans doute pour se dédouaner de cette frilosité dont ils doivent avoir un peu honte – les idées d’universalisme comme si, avec cette référence, ils allaient prendre de la hauteur par rapport aux beaufs que nous sommes, nous qui avons décidé de mettre le drapeau à notre fenêtre. Je ne tiens pas à leur donner des leçons, mais je n’en accepte pas d’eux.

Mais pour eux, j’ai une petite anecdote. Ce matin, je suis passée chez ma mère qui aura quatre-vingt-dix ans dans quelques mois. Je suis surprise de voir à son balcon (tenu par des pinces à linge !) un drapeau tricolore, certes un peu fatigué. Ce drapeau avait été fabriqué par son père à la fin de la 2e guerre mondiale, pour fêter la Libération et parce qu’on n’en trouvait pas à acheter. Il y avait même ajouté un galon doré.

Aujourd’hui, pour la première fois, elle le sortait de la boîte où elle l’avait soigneusement conservé. Soixante-dix ans après. Il fallait que l’occasion soit importante.

Dominique Boy-MottardRetrouver tous les articles de Dominique Boy Mottard sur son blog :

- Dominique Boy Mottard


Posté le 27 novembre 2015 par Dominique Boy Mottard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Conseil municipal : au feu les pompiers !
Joëlle et Gérard
Voyage en terres écossaises (2)
Voyage en terres écossaises (1)
De Sterling à Aberdeen : l’Écosse buissonnière
Photos en Pays de Galles
Soirs d’été en Pays de Galles
Notre voyage en Écosse commence en France
Bourguignon cinq jours, bourguignon toujours !
Un Conseil métropolitain tronqué
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Christophe Castaner et le voile catholique de nos mamans
Hier soir, la terre a tremblé à Nice
À Vaugrenier, j’ai rencontré l’automne
Mouans-Sartoux (3) : le salon des lecteurs
Mouans-Sartoux (2) : le salon des auteurs
Mouans-Sartoux (1) : le salon des bénévoles
La nuit définitivement retenue…
Maria, première étape à Cyrille Besset
Radicaux au bord de la crise de nerfs
Oui, Émilie Arthapignet, on est déjà très vert !