Nice :

C’était José

Aujourd’hui avaient lieu les obsèques de José Boetto. Une foule nombreuse d’amis, notamment ceux de Gauche Autrement, et de supporters du Gym étaient présents pour lui dire un dernier adieu.

C’est avec beaucoup d’émotion que j’ai pris la parole en ces termes pour lui rendre hommage dans l’église du monastère de Cimiez :

José, je me souviens de ce jour d’il y a neuf mois. C’était le 22 mai. Je célébrais ton union en mairie de Nice avec ta chère Maria, comme tu me l’avais demandé.

Ce mariage, tu y tenais depuis longtemps. Déjà affaibli par la maladie, je crois que tu l’avais conçu comme une sorte de testament à la fois sentimental, familial, amical et philosophique.

En épousant Maria, avec qui tu vivais depuis de longues années, tu faisais un pied de nez au mal qui te rongeait et affirmais ton droit au bonheur et à la vie. Tu voulais pour cette occasion-là une fête et ce fut une belle fête, dans ce restaurant du haut du Vallon des Fleurs où tu avais tes habitudes.

La famille, qui avait une grande importance pour toi, t’entourait, notamment tes filles, dont tu étais si fier, et bien sûr la famille de Maria qui était devenue aussi la tienne, avec ses nombreux enfants et petits-enfants. Tu aimais cette jeunesse et elle te le rendait bien.

Ce n’est pas pour rien que tu avais choisi tes témoins parmi les supporters : tes amis Gilles et Louis, présents auprès de toi jusqu’aux derniers instants. Par provocation, tu disais souvent que ce n’était pas le foot que tu aimais mais le Gym pour lequel il pouvait t’arriver de flirter avec la mauvaise foi ! Mais c’était pour la bonne cause. En fait, ta passion allait au-delà du maillot rouge et noir puisque tu tenais absolument, dans tes attributions de président du CDS, à la faire partager aux petits, aux pitchouns, que tu invitais régulièrement à rencontrer les joueurs professionnels. Et ces jours-là, c’est avec ce sourire si doux qui était le tien que tu contemplais les étoiles dans les yeux des enfants (c’était ton expression).

Cette face publique de ta personnalité est bien connue de tous, comme l’étaient ta gentillesse et ta générosité : très attentif aux besoins et aux difficultés des autres, tu n’hésitais jamais à leur apporter ton aide, à leur donner un peu de cet optimisme et de cette joie de vivre qui t’habitaient. Nombreux sont ceux qui pourraient en témoigner. Et ton sens de l’hospitalité, que tu partageais avec Maria, n’était jamais pris en défaut : ta porte était toujours ouverte aux amis que tu invitais à partager une coupe de champagne. Pour toi, avec un glaçon bien sûr !

janvier 2015Mais ta personnalité ne se limitait pas à ça. Le fait d’avoir mené des combats ensemble m’a permis de connaître l’homme que tu étais au fond de toi, quelqu’un d’une grande rigueur quand il s’agissait de défendre les valeurs fondamentales auxquelles il croyait. Ceux qui ont eu la chance de militer avec toi – et ils sont nombreux aujourd’hui ici – savent que ta gentillesse ne signifiait pas faiblesse quand on était dans l’essentiel. Mais là aussi, derrière les valeurs, l’humain n’était pas loin et tu as toujours fait preuve de fidélité dans un milieu qui en est souvent singulièrement dépourvu. Et mon regret, qui est aussi celui de Patrick et de beaucoup de nos amis, est de t’avoir rencontré trop tard. Bien trop tard.

Jorge Luis Borges a dit que « dans chaque homme il y a toujours deux hommes » et que « le plus vrai est l’autre ». L’une des facettes de ta personnalité est-elle plus vraie que l’autre ? Je ne sais pas. Mais ensemble, elles ont tissé dans nos cœurs une belle leçon de vie. Merci José.

Dominique Boy-MottardRetrouver tous les articles de Dominique Boy Mottard sur son blog :

- Dominique Boy Mottard


Posté le 19 février 2016 par Dominique Boy Mottard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
En direct de Manhattan
Sonate d’automne à Manhattan
Un vrai faux « petit » conseil municipal
Dimanche d’automne entre mer et montagne
L’hiver approche ? Les rouges-gorges sont là…
Un « petit » Conseil métropolitain
AMICA prend ses quartiers à Jean Vigo
Le baptême républicain d’Alice
Métropole NCA : 5 ans de bilan
Le creusement du tunnel c’est fini ? Et après ?
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Radicaux : promesses d’automne
Soutenir notre police et notre gendarmerie
Les radicaux 06 phosphorent fort…
Les 10 composantes du New York spirit (2e partie)
Les 10 composantes du New York spirit (1re partie)
Manhattan : la guerre n’est pas finie…
Gump rejoue « Manhattan » avec Woody
Lou Sourgentin aime Baie des Songes
Un petit pas vers l’Europe sociale
Shakin’ Mamas : les ménagères déchirent grave !