Union européenne :

Brexit ? Why not ?

David CameronJ’ai toujours détesté l’anglophobie qui s’exprime régulièrement dans la société française. Les Anglais sont à la fois un grand peuple et une grande nation. Par deux fois, lors des deux guerres mondiales, ils ont contribué à sauver notre pays. J’aime leur culture, leur langue et ce système politique fait de bipartisme raisonnable et d’alternance qui devrait nous inspirer au moment où nous cherchons une 6e République.

Avec les latins, les germains, les slaves et les finno-ougriens, ils ont fait l’histoire européenne depuis les débuts de l’humanité.

Autant dire que si j’avais été en âge de voter en 1972 j’aurais dit oui avec enthousiasme à l’entrée de la Grande-Bretagne (avec l’Irlande) dans le Marché commun.

Pour autant, il faut bien l’admettre : les Anglais n’ont jamais joué le jeu de l’Europe. Le « I want my money back » de Margaret Thatcher est le symbole de cette volonté de ralentir la construction européenne en agissant de l’intérieur. Les fonctionnaires européens anglais compétents et actifs ont eu à cet égard un rôle important pour bloquer les politiques d’intégration.

Pourquoi ? Probablement parce que – comme le rappelait souvent le général De Gaulle – c’est vers le grand large et les Etats-Unis que les Anglais sont attirés, pour des raisons culturelles et historiques.

Quoi qu’il en soit, on ne peut pas indéfiniment faire boire un âne qui n’a pas soif. Aussi le Brexit n’est peut-être pas la catastrophe annoncée mais une attitude politique responsable. En ce qui me concerne, il ne me gêne pas.

Radical de gauche, je suis fédéraliste et je préfère une Europe sans Angleterre qui avance dans son intégration à une confédération sans projet avec nos amis Anglais. Ce serait Europel’occasion de remettre en débat la notion d’Europe en cercles concentriques avec un noyau dur (les pays du Traité de Rome plus quelques autres comme l’Espagne et le Portugal…) qui pourrait évoluer sans entrave vers le fédéralisme.

En résumé, j’aime bien les Anglais mais pas forcément en Europe !

Patrick MottardRetrouver tous les articles de Patrick Mottard sur son blog :

- Patrick Mottard


Posté le 22 février 2016 par Patrick Mottard
envoyer l'article par mail title= envoyer par mail

Sur le web

Chantal Maimon
@bayrou j'aimerai
@Nice_Matin @HConstanty c'est scandaleux
Partagez cette pétition
@Sarko_Junior @BFMTV ceux que ton pere a suprimé?
@MaryseBurgot et pourquoi ?
C'est avec beaucoup d'affection que j'adresse à...
@sevnice @Mamafrika rien que ça.
@farrugiadom j'irai voir comme dab
@RTLFrance @bayrou et on va les payer comment....
@Pierrot287 @ECiotti pour les autres on sait...
Dominique Boy Mottard
Le crematorium et la reprise de la SEMIACS au Conseil métropolitain d’hier
F1 au Castellet : Nice Côte d’Azur n’a rien à faire sur la grille de départ
8 mars
Henriette
Un conseil municipal très zarbi…
Rue Josette Anelli ?
Conseil municipal du 19 décembre 2016 (2)
Bonne année 2017
Conseil municipal du 19 décembre (1) – Le couvent de la Visitation
« J’ai décidé de ne pas être candidat à l’élection présidentielle »
Parti Radical de Gauche
Congrès du Parti Radical de Gauche 2016
Nouvel article N° 1769
Le PRG dénonce les manœuvres politiciennes de la droite sur la réforme constitutionnelle
Le Comité de liaison du Pôle Radical et Ecologiste (PRE) a eu lieu mardi 22 mars 2016.
Attentats de Bruxelles : le PRG demande une réponse européenne à la menace terroriste
Le dégel du point d'indice : une question de justice pour le PRG
Forum pour une Nouvelle France : La loi Travail en débat
Le PRG propose des actions concrètes au service des droits des femmes !
Journal Radical 630
Le Tour de France de la Laïcité du Parti Radical de Gauche à Louviers
Patrick Mottard
Sabine de la lune
Julien Barbé, le 19e héros
Un vote utile peut en cacher un autre
Les LEA lisent…
Travel blues
Valls acte le divorce des deux gauches
Des Travel anecdotes comme s’il en pleuvait
Hamon Gros-Jean comme devant
De Princesse Grace à Carabacel
Les Travel anecdotes sur un air de cithare